Elin Anna Labba

Elin Anna Labba est journaliste et ancienne éditrice du magazine Nuorat. Elle travaille maintenant à Tjállegoahte, le centre des écrivains sames à Jokkmokk tout au nord de la Suède.

 

Vie de Sames – la fin d’une civilisation du renne, CNRS, 2022. Traduit du suédois par Françoise Sule.

Bággojohtin, en langue same du nord, signifie déplacement forcé. En l’occurrence, celui des éleveurs de rennes de Laponie, qui commencera au début des années 1920 et se poursuivra au cours des années 1930. À la suite de l’indépendance de la Norvège en 1905, une convention sur le pâturage des rennes est signé avec la Suède en 1919. Favorisant l’agriculture sédentaire, les familles sames qui avaient coutume de passer la période de l’été sur la côte norvégienne et celle de l’hiver en Suède, sont forcées à demander des autorisations pour une relocalisation au Sud de la Suède pour rejoindre d’autres communautés. Le déplacement est imposé sans que la population same ne soit correctement informée des conséquences à venir.

Elin Anna Labba, elle-même petite-fille de déplacés, dresse un tableau des événements historiques. Outre l’abandon des terres, c’est un véritable ethnocide que dépeint la journaliste.

 » [Elin Anna Labba] raconte les familles brisées, la perte et le traumatisme, qui se transmet d’une génération à l’autre. Et surtout, elle rappelle la responsabilité de l’Etat suédois, qui n’a jamais reconnu l’oppression des Samis. »

Anne-François Hivert, Le Monde.