Un ennemi du peuple

  • 2019-11-19   ->  2019-11-21
  • Théâtre de Caen
  • 20h
  • 02 31 30 48 00
  • De 8€ à 25€

L’histoire de l’honnête docteur Stockmann, auquel Nicolas Bouchaud prête son charisme, qui voudrait protéger ses concitoyens. Mais tout sauveur qu’il croit être, c’est plutôt d’ennemi qu’on va le taxer. Autour de ce paradoxe, se joignent tragédie et comédie.

Les frères Tomas et Peter Stockmann se ressemblent comme le jour à la nuit. Ensemble, ils ont pourtant fondé l’« établissement des bains » d’une petite ville portuaire du sud de la Norvège. Tomas, médecin intègre, mesure la qualité des eaux. En tant que maire, Peter compte sur la prospérité de la station thermale pour asseoir son pouvoir. Quand les eaux s’avèrent contaminées par la tannerie locale, les masques tombent. Le médecin croit devoir la vérité au peuple quand le politicien ne songe qu’à défendre ses intérêts. Le socle d’une pure tragédie ? Henrik Ibsen maintient sa fable sur une crête plus ambigüe, qu’emprunte le metteur en scène Jean-François Sivadier avec régal. Autour de la fratrie déchirée, les citoyens papillonnent, hésitent et bifurquent jusqu’à la bouffonnerie. Quant à nous, c’est entre la consternation et le rire franc que nous balançons.

Texte : Henrik Ibsen

Texte français : Eloi Recoing

Mise en scène : Jean-François Sivadier

Collaboration artistique : Nicolas Bouchaud, Véronique Timsit

Scénographie : Daniel Jeanneteau, Christian Tirole, Jean-François Sivadier

Costumes : Virginie Gervaise

Lumière : Philippe Berthomé, Jean-Jacques Beaudouin

Régie générale : Dominique Brillault

Avec : Sharif Andoura, Cyril Bothorel, Nicolas Bouchaud, Stephen Butel, Cyprien Billing, Vincent Guédon, Jeanne Lepers, Agnès Sourdillon

« Intelligence de fond, plaisir de la forme. »  – Le Monde