Breaking the Waves

Théâtre (DK/LUX/FR)

  • 2020-11-25   ->  2020-11-26
  • Théâtre de Caen
  • 20h00
  • 02 31 30 48 00
  • DE 8€ À 25€

C’est l’histoire d’une fille atteinte d’une maladie rare et grave : la bonté. Une île isolée. Un monde clos, sectaire et hyper religieux.

Bess se marie à Jan, un homme plus âgé travaillant sur une plate-forme pétrolière. Leur relation est passionnelle.  Après un accident, Jan se retrouve incapable de bouger et d’avoir des relations sexuelles. Il ne veut pas qu’elle reste attachée à un homme paralysé, et souhaite qu’elle continue à vivre, à aimer, à être heureuse. Pour être sûr qu’elle puisse tomber amoureuse de quelqu’un d’autre, il lui demande de coucher avec d’autres hommes et de lui raconter les détails. Bess accepte et connaît des relations de plus en plus déviantes et dangereuses, constatant que la santé de Jan en bénéficie et croyant agir selon la volonté de Dieu tout en se prostituant.

Malgré les très nombreuses railleries des enfants de la ville dont elle est devenue le souffre-douleur, l’hostilité de sa famille et le poids de la religion de son village, Bess tente de continuer à faire vivre cet amour, par procuration, aux limites de la perversité, jusqu’au sacrifice ultime.

En découlera, sous l’opprobre de toute une communauté, le sacrifice de Bess et la guérison miraculeuse de Jan.

Ce drame passionnel, violent, sur le dogmatisme religieux et l’obsession érotique est signé Lars Von Trier. Née au cinéma, cette histoire osée, perverse, extraordinaire prend une vitalité nouvelle adaptée au théâtre. Myriam Muller s’intéresse au vivre-ensemble et à ses contraintes, ainsi qu’à la croyance en tant que telle, au-delà du religieux, qui soulève des montagnes et crée des miracles.

Breaking the Waves explore les thématiques religieuses et bibliques de la foi, du sacrifice, du don de soi par amour qui mènera l’héroïne à l’abattoir. L’engagement des comédiens est à l’image de celui de Bess, total, faisant ressentir aux spectateurs les forces vives de la vie.

Adapté d’après le film de Lars von Trier

Mise en scène : Myriam Muller

Durée : 125 min.

D’après le scénario de Lars von Trier, David Pirie & Peter Asmussen

Adaptation pour le théâtre : Vivian Nielsen

Traduction : Dominique Hollier

Mise en scène : Myriam Muller

Assistants à la mise en scène : Antoine Colla, Sally Merres

Scénographie & costumes : Christian Klein

Création lumières : Renaud Ceulemans

Lumière : Steve Demuth

Création sonore : Bernard Valléry

Son : Patrick Floener

Vidéo : Emeric Adrian

Cadre : Sven Ulmerich

Avec : Mathieu Besnard, Louis Bonnet, Olivier Foubert, Brice Montagne, Valéry Plancke, Clotilde Ramondou, Brigitte Urhausen, Jules Werner, Chloé Winkel

Production : Les théâtres de la ville de Luxembourg

« Une belle équipe théâtre en osmose » – Le Monde