Michael Enggaard

Michael Enggaard est né en 1971 et a grandi dans la banlieue de Copenhague. Journaliste pour les grands quotidiens danois, il couvre aussi bien le Tour de France que les élections américaines.

Le Blues du Boxeur est son premier roman.

 

Le Blues du Boxeur [Gaia, 2018] trad. Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet.

Vesterbro, quartier ouvrier de Copenhague. Frank tient un atelier de carrosserie depuis qu’il a raccroché les gants. Avec son père, qui l’entraînait, il a éclusé les salles de boxe et enchaîné les matchs. Et puis basta !

Ellen est infirmière à domicile. Discrète, elle est celle qui connaît les intérieurs des maisons, l’intimité et les traumatismes de chacun. Pas forcément pire que les siens. Elle a son franc-parler pour remettre à leur place les râleurs, tout en douceur. Ellen a dit non à la violence il y a longtemps.

Lorsque son père est victime d’un accident, Frank n’a pas d’autre choix que d’hériter de ses dettes… et de ses ennemis. Il croyait savoir résoudre un problème : à coups de poing. Sa rencontre avec Ellen pourrait bien tout changer.

 

25 NOV. – 15h30 : Une heure sur le ring @ Auditorium du Musée des Beaux-Arts de Caen

Le Blues du Boxeur [Gaia, 2018] trad. Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet.

« Débordant d’énergie et excellent conteur, Enggaard est drôle, plein d’esprit, aime ses personnages, et file un bel uppercut à la folie de notre époque — joliment réussi ! »
Dagbladenes Bureau