Jan Stocklassa

Jan Stocklassa, né en 1965, est un ancien diplomate et homme d’affaires suédois. Aujourd’hui journaliste indépendant, il a obtenu l’autorisation d’utiliser les archives secrètes du magazine Expo, fondé par Stieg Larsson, auteur de la célèbre trilogie Millenium, vendue à plus de 80 millions d’exemplaires à travers le monde. Il en a tiré un ouvrage passionnant, La Folle enquête de Stieg Larsson, paru chez Flammarion en février 2019, traduit du suédois par Julien Lapeyre de Cabanes.

 

La folle enquête de Stieg Larsson. Sur la trace des assassins d’Olof Palme [Flammarion, 2019]. Traduit du suédois par Julien Lapeyre de Cabanes.

Stieg Larsson a consacré une partie de sa vie à tenter de résoudre l’une des plus grandes énigmes politiques de son temps : le meurtre d’Olof Palme, Premier ministre abattu dans les rues de Stockholm en 1986. C’est après avoir fait mille fois fausse route puis approché de très près la vérité qu’il entame l’écriture de la fameuse trilogie. Des années après sa mort, le journaliste Jan Stocklassa a eu accès à l’intégralité de ses archives, secrètement entreposées dans un hangar. Il décide alors de prendre le relais : cinq ans de recherches, des milliers d’heures passées à éplucher les dossiers en quête de nouveaux indices, des agents étrangers et des intermédiaires en tout genre conduisent à des révélations qui permettent de relancer les investigations de la police.
Enquête magistrale et véritable polar, le livre de Jan Stocklassa se dévore comme un roman d’espionnage qui lance le lecteur sur la piste de mouvements d’extrême droite européens, dont la menace grandissante obsédait déjà Stieg Larsson. C’est également un document unique et fascinant sur la vie de l’auteur de Millenium et sur la genèse de cette œuvre connue dans le monde entier.

La folle enquête de Stieg Larsson. Sur la trace des assassins d’Olof Palme [Flammarion, 2019]. Traduit du suédois par Julien Lapeyre de Cabanes.

« C’est un grand livre, un livre impossible, écrit à quatre mains d’outre-tombe.»
Le 80′ de Nicolas Demorand – FRANCE INTER