Johanna Glaza

Princesse des vents du Nord, la lituanienne installée à Londres Johanna Glaza nous convie, avec un lyrisme d’une rare pureté, au creux des songes diaphanes de son premier album, le bien nommé Wind Sculptures.
À travers sa voix magnétique et minérale qui n’est pas sans évoquer Joanna Newsom et témoignant d’un amour passionnel et essentiel pour le piano classique, elle trouve refuge dans ses contes musicaux d’une rare éloquence et d’une folle élégance.

« Une pop fantasque et solennelle » – Les Inrocks